Que faire lorsque votre enfant revient de fugue?

Le retour de votre enfant peut susciter de fortes réactions émotives, autant de sa part que de la vôtre. Or, à cette étape, une conversation est inévitable. Celle-ci vous permettra de mieux cerner le sens de la fugue, d’identifier des pistes de solution et de prévenir la répétition de cette situation. Il importe donc d’amorcer votre réflexion avant le retour de fugue de votre enfant, afin d’extérioriser vos émotions et d’éviter qu’elles ne prennent le dessus lorsque vous discuterez avec lui.

Vous pouvez, par exemple, mettre par écrit vos émotions et ce que vous souhaitez dire à votre enfant. Notez ce que vous avez ressenti pendant sa fugue et ce que vous en comprenez. Réfléchissez aux solutions envisageables, à vos limites et aux aspects que vous considérez négociables. Voici quelques questions que vous pouvez poser à votre enfant afin d’aborder le sujet de sa fugue : Comment te sens-tu en ce moment? Comment as-tu vécu ta fugue? Que représente la fugue pour toi? Qu’as-tu appris pendant celle-ci? Tes besoins ont-ils été comblés? As-tu vécu des moments plaisants? Difficiles? Y a-t-il des choses que tu veux me dire?

La communication avec votre enfant est votre meilleur atout, mais elle nécessite le temps, l’espace et l’énergie nécessaire. Lorsque votre enfant revient après une fugue, prenez le temps de l’accueillir et de décompresser avant d’entamer une discussion. Dites-lui que vous êtes soulagés qu’il soit de retour, et proposez-lui des choses réconfortantes : un bain, un bon repas et une nuit de sommeil. Ne précipitez pas le dialogue; celui-ci peut même se dérouler en plusieurs étapes. Dans le cas où vous éprouveriez des difficultés à discuter avec votre enfant, vous pouvez lui proposer d’être accompagnés d’une tierce personne pouvant faciliter la communication.